.

.

 

"Si le meilleur ne peut plus s'inscrire dans l'avenir, j'accepte alors avec fatalisme le destin naturel et inéluctable de mon organisme en dégradation accélérée, sans plus recourir aux artificielles et contre-nature interventions de la médecine.

Si mon heure est venue, à quoi bon y échapper, huit ans après un premier sauvetage qui ne fit que prolonger une vie sans plaisirs, sans joies et sans intérêt, notamment pourrie par une trop longue relation affective destructrice et dégradante qui n'a enfanté que dépréciation de soi et crainte des autres ?

Seules, les pires expériences de mon existence avaient succédé à ma première survie. Désormais , je redoute autrement plus ma survie que la perspective de la mort, universelle délivrance."

. © Romain Guilleaumes - Journal, 5 mai 2016 - © Copyright

 
.
 
.

 

 

.

.

Copyright et propriété intellectuelle.
Informations importantes.

Le Bûcher des Illusions
dernières mises à jour

Facettes
dernières mises à jour

Journal
dernières mises à jour

Spicilège
Morceaux choisis

Citations sur invitation...
dernières mises à jour

Courriel - Webmaster


 

 

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK