Bernard Willems - Notes et propos

 

.

         

.

.Notes et Propos

.Pensées, sentences et réflexions
.
Bernard Willems - © 2015/2016, tous droits réservés

.01. .02. .03. .04. .05. .06.

Page Facebook de Romain Guilleaumes

  .
.

L'aigreur qui naît de la douleur et de la souffrance rend les hommes du commun impitoyables et féroces envers les autres ; seuls, quelques saints puisent dans leur déchéance personnelle l'admirable vocation de s'imprégner d'empathie, de bienveillance et de générosité envers chacun..

.

  .
.

En général, la dépression est soit un aveu d'impuissance à obtenir ce que l'on veut, quand on veut et comme on le veut, pour les enfants gâtés, soit la dramatique conséquence d'une qualité pourtant louable et rare : le sens inné d'une permanente autocritique dépourvue de complaisance, pour les esprits tourmentés..

.

  .
.

Chaque personne vaut par plusieurs domaines de compétence et prévaut par un ou deux domaines d'excellence..

.
L'égalité est une monstruosité qui coupe les têtes qui dépassent du commun, qui tire les meilleurs vers le bas pour ne froisser personne, au lieu de les promouvoir comme exemples et modèles à suivre, en quelque domaine que ce soit..

.
L'égalité artificiellement décrétée assure une évolution qui ne progresse plus mais régresse inexorablement..

.
L'excellence doit toujours être encouragée et récompensée, mais l'excellence ne devrait jamais être estimée à travers le prisme, futile et déformant, des performances économiques..

.

  .
.

Pourquoi éprouve-t-on le besoin de faire quelque chose, de créer quelque chose dans la vie, sinon pour cesser de ne rien faire, de ne rien créer et de n'être rien ?.

.
Mais la plupart des gens semblent avoir résolu de faire quelque chose sans rien créer, de s'occuper en futilités et superficialités dont rien ne subsiste....

.

  .
.

Un excellent moyen de soumettre quelqu'un à votre volonté consiste à le rendre dépendant de votre aide et de votre assistance, puis de l'en priver lorsqu'il en aura le plus besoin..

.
Soit il rampera alors à vos pieds, soit il vous haïra jusqu'au dernier de ses jours..

.
C'est, finalement, le seul risque que vous prendrez si tout sens moral vous est étranger..

.

  .
.

N'avoir pour ambition que de s'adapter à ce qu'il ne peut ou à ce qu'il ne veut changer, tel est l'unique talent du loser ou du perdant..

.

 
.

Ne parlez jamais de vos plus douloureux problèmes aux autres. Il y en aura toujours pour bêtement vous faire souffrir, s'employant à les minimiser avec dédain ou à en rire.

.

  .
.

Un jour ou plutôt une nuit, la nuit éternelle, tu seras seul, définitivement seul. La solitude au quotidien de la vie est un apprentissage de la mort, peut-être même est-elle déjà la mort avant la fin de la vie..

  .
.

Salue les uns, salue les autres, distribue-leur de nombreux sourires et ils y trouveront plaisir. Mais, pour ne rien gâcher, veille surtout à leur cacher que ce sont tes adieux que tu leur adresses ainsi..

.

  .
.

Vieillir, on m'avait dit que j'allais m'y faire ; mais comme ce sont toujours les jolies trentenaires que je préfère, quinquagénaire je ne parviens vraiment pas à m'y faire..

.

  .
.

C'est, évidemment, l'un de tes droits les plus fondamentaux que de contester, de critiquer et de dénoncer, d'ignorer, de mépriser ou même de vitupérer la religion qui a contribué à bâtir et qui a dressé la charte des repères moraux fondateurs de la société de libertés et de droits, individuels et collectifs, dont tu jouis pleinement aujourd'hui..

.
Les droits humains chapeautent toute société évoluée et nul n'y doit, malgré lui, subir un quelconque devoir, contraint et contraignant, d'honorer ses pères ou ses racines. Le devoir de reconnaissance et de fidélité n'est effectivement gravé pour l’éternité dans aucun marbre des lois..

.
Mais, alors, ai au moins l'élégance, la dignité, l'intelligence et la cohérence, de n'accorder pas plus de tolérance, de bienveillance ou de complaisance à quelque autre religion - a fortiori plus arriérée et obscurantiste que ne l'est devenue aujourd'hui celle de tes ancêtres - qui cultiverait le projet ou s'efforcerait déjà de vicier, de phagocyter, de conquérir et de soumettre finalement la société ou la civilisation dont toi et les tiens tirez moult profits et bienfaits au quotidien..

.

  .
.

Une petite vérité évidente pour présenter un grand mensonge, et celui-ci passe très facilement..

.

  .
.

Si je combats fièrement l'islam conquérant, je ne condamne pas pour autant les gens nés musulmans qui, ici, épousent nos usages et coutumes au lieu de nous imposer ou de nous confronter aux leurs..

.
Moins encore les jolies filles parfaitement intégrées et occidentalisées. Quoiqu'un corps-à-corps, peut-être....

.

  .
.

Vivre, c'est faire ployer l'existence à sa convenance ; survivre, c'est s'adapter aux circonstances et feindre aimer ce qu'on n'a pu choisir ; agoniser n'est plus que subir, sans agir ni partir.

.

 
.

Si le mot pardon appartient à mon vocabulaire, son application se doit de rester étrangère à ma vie, comme me l'a chaque jour enseigné la déprimante et cruelle fréquentation du plus grand nombre des humains, toujours prompts à profiter d'autrui, à l'abuser ou à le moquer, à le manipuler et à l'instrumentaliser pour des intérêts toujours autres que les siens..

.
Seule une parfaite incarnation de "l'idiot du village" pourrait s'obstiner, après moult cuisantes déconvenues, à proclamer à la ronde - invitant ainsi à lui tous nouveaux abuseurs et profiteurs - qu'en rien et aucunement sa confiance en l'humain ne pourrait en être altérée..

.

  .
.

Le fascisme règne partout où la violence - qui peut s'exprimer de mille autres manières que physique - et l'autoritarisme appuient ou imposent des idées, des opinions, des concepts, des usages ou des systèmes qu'on nous interdit de contester, a fortiori de nier ou de combattre..

.
Le plus omniprésent des fascismes impitoyables est aujourd'hui celui qu'organisent profitablement les grands groupes financiers internationaux et leurs larbins d'hémicycles politiques et de ministères, exemplairement assistés par leurs fidèles et obséquieux maîtres en toges rouges des prétoires..

.

  .
.

Elle ne peut être que bien pauvre, l'amitié qui s'offre à tout le monde et à n'importe qui. Si elle n'est privilège spécialement accordé, l'amitié est sans valeur..

.

  .
.

En cette année 2015, il se produit quelque chose en France. Une mutation fondamentale, majeure et historique, est en cours..

.
Le pouvoir absolu et le totalitarisme de la bien-pensance post soixante-huitarde s'effritent, se craquellent, se morcellent et vacillent inexorablement..

.
Les pensées, les idées et les mots qu'elles censuraient depuis près de cinquante ans se libèrent et s'échappent des cachots humides, froids et sombres où la gauche les confinait, où la gauche les avait habilement et machiavéliquement diabolisés..

.
Le parler vrai, le parler franc, le sacrifice public de la langue de bois, s'étalent au grand jour et brillent de mille feux par leurs accents de vérité qui éblouissent subitement un peuple qui n'écoutait plus, qui n'entendait plus, qui refusait d'encore prêter l'oreille aux menteurs et bonimenteurs - gauchistes ou gauchisants, mais également embourgeoisés -, maîtres es-sciences de stériles discours idéologiques maintes fois ressassés, religieusement relayés par une presse dévote, depuis de confortables et coquets salons lambrissés parisiens..

.
S'effondre aujourd'hui l'absolutisme pseudo-culturel d'une gauche qui refusait de voir et de considérer le peuple de France, se risquant à peine à lui parler, et encore seulement afin de le sermonner ou de le gronder, tel un enfant immature, pour ses pensées, pour ses idées et pour ses opinions, pourtant nourries au sein d'un quotidien bien réel et pragmatique, parfois sinon trop souvent cruel, mais imperceptible par les princes depuis leurs précieux palais de la République..

.

La France retrouve sa voix, la France retrouve ses mots, la France redécouvre son droit non seulement de penser mais surtout de s'exprimer.
.

.

Faut-il dire "merci Charlie" ? Faut-il dire "merci aux Kouachi et à Coulibaly" ?
.

.

En tout cas, la France a retrouvé sa liberté de parole et de ton.
.

.

Le bocal médiatique s'en retrouve tout agité, en pleine effervescence à la moindre des sans cesse plus nombreuses "petites phrases" qui dérangent ou dénotent, qui bousculent pensée unique et politiquement correct,... mais qui passent si bien et sont entendues si clair et fort par le peuple de France.
.

.
Après 50 ans de censure et d’auto-censure, Marianne, Onfray, Finkielkraut, Glucksman, Houellebecq, Zemmour, Biraben, Morano, etc., sont là pour en témoigner : la France profonde se réapproprie le droit de dire ce qu’elle pense !
N’en déplaise aux censeurs institués soudainement impuissants, sauf à vainement s’offusquer comme des vierges effarouchées, s’indigner et s’énerver...
.

.

Une autre dictature est en passe d'être vaincue, et c'est en France que cela se passe !.
.

.

  .
.

Une personne terre-à-terre est une personne si proche du sol et de ses semelles que l'esprit ne peut s'en retrouver que très éloigné..

.

  .
.

J'ai respiré l'odeur fétide de la mort. Je n'y ai pas pris goût mais j'y ai perdu celui de la vie.

.

  .
.

Au seuil de l'au-delà, c'est un terrifiant sentiment de vanité qui étreint celui qui comprend que tous les enseignements de sa vie vont disparaître avec lui, dès son prochain pas en avant..

.

  .
.

Dès que la pensée divergente - même publiquement critiquée avec véhémence - n'est plus poursuivie par les juges, les Droits de l'Homme et du Citoyen sortent enfin des orgueilleuses Saintes Ecritures de la République - arrogantes dorures et enluminures inopérantes - pour devenir réalité, consacrant alors le droit pour chacun de penser individuellement..

.

.01. .02. .03. .04. .05.

.06.




.

.

.

Copyright et propriété intellectuelle.
Informations importantes.


 

Livres brochés :

Romain Guilleaumes - Bernard Willems - Le Bûcher des Illusions

.

Erard de La Reid - Ca ne se dit pas, voyons !

Le Bûcher des Illusions
dernières mises à jour

Facettes
         
- Alexandre Dirikenne
         
- Bernard Willems
         
- Érard de La Reid
                  Carnets d'Érard

         
- Érard de La Reid
                                L'Érard

         
- Vilbert le Pamphlétaire
         
- Thibault de Sélys

Journal
dernières mises à jour

Spicilège
Morceaux choisis

Citations sur invitation...
dernières mises à jour

Courriel


 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK