Alexandre Dirikenne - Nota Bene

 

.

         

.

.N.B. - Nota Bene

.Pensées, sentences et réflexions
.
Alexandre Dirikenne - © 2015/2016, tous droits réservés

.01. .02. .03. .04. .05. .06.

Page Facebook de Romain Guilleaumes

  .
.

S'il est des temps pour penser et réfléchir, pour disserter et discourir, il en est d'autres pour agir. Il importe pour l'être qui refuse de subir de toujours les distinguer avec intelligence et sûreté..

.

  .
.

Les idoles d'un pays sont à l'image du peuple qui les porte.

.

  .
.

La raison pure et le pragmatisme factuel obscurcissent ce champ des possibles que, seule, l'imagination peut explorer et cultiver..

.

  .
.

Quiconque n'a enduré la vraie pauvreté ne peut qu'ignorer la superficialité de tout ce qui n'est pas nécessaire à la vie, qu'être incapable de distinguer les simples et futiles envies des besoins vitaux..

.

  .
.

Il est plus sage et clairvoyant de se préparer à l'inévitable qu'à l'hypothétique..

.

  .
.

La Nature n'accorde aucun droit - invention humaine forcément artificielle -, elle ne dote que de ces forces et faiblesses qui font les pouvoirs et les soumissions, les vainqueurs et les vaincus..

.

  .
.

Personne ne détient de vérité absolue et définitive. Pas même les distingués scientifiques, fiers et fats gardiens de systèmes formés d'extrêmes probabilités, confinant à la certitude, qu'une simple nouvelle découverte, apparemment anodine ou anecdotique, peut pourtant faire vaciller et s'effondrer en un instant..

.

  .
.

Le client est toujours roi. Dans les affaires politiques, ce roi est l'électeur..

.
Et si le roi veut qu'on lui dise qu'il fait beau temps lorsqu'il pleut, la classe politique lui obéira forcément, toujours soucieuse de lui plaire..

.
La faute de la démagogie n'incombe pas tant aux politiciens qu'à la majorité des citoyens qui n'accepte d'entendre rien d'autre que ce qui lui plaît..

.

  .
.

L'homme ne s'élève intellectuellement qu'à mesure qu'il parvient à distinguer ce qu'il croit de ce qu'il sait.

.

  .
.

Un cerveau en pleine possession de ses moyens se doit de tout considérer, tout apprécier, tout estimer, tout analyser, tout critiquer, tout juger, quitte à se tromper et devoir reconsidérer sa position..

.
Ce n'est pas là un droit, c'est un devoir d'ingérence qui incombe à tout intellectuel. L'abstention serait un reniement de sa qualité, une démission de la tâche que la nature lui a confiée par les dons et dispositions qu'elle lui a conférés.

  .
.

La frontière entre politesse et hypocrisie est si ténue et difficile à cerner, que chacun s'en trouve inévitablement abusé dans ses rapports sociaux.

.

  .
.

Bien qu'il s'agisse de la pratique, intellectuelle mais non intelligente, la plus répandue, réfléchir ne peut se résumer à chercher des mots à mettre sur des émotions, sur des sentiments et sur des humeurs..

.

  .
.

On critique beaucoup et souvent la jalousie, parfois même très durement. Mais ne pas éprouver de jalousie, ne serait-ce pas se croire irremplaçable et donc supérieur à tout autre ?.

.

  .
.

Celui qui se révèle capable de penser et de réfléchir en faisant abstraction de sa personne et de ses propres intérêts, quitte à les desservir, celui-là est véritablement un intellectuel..

.

  .
.

Ce sont les colères d'un homme qui radicalisent ses idées et ses opinions ; parfois sont-ce ses frustrations et ses impuissances, elles-mêmes aliments de grandes colères.

.

  .
.

S'il est un temps où la contemplation doit le céder à l'action, encore faut-il être capable de l'une et de l'autre pour avoir à choisir et décider de ce temps..

.

  .
.

L'Histoire officielle d'un pays, telle qu'elle est enseignée à ses chères têtes blondes, n'est qu'une fable, un conte sur lequel ont convergé moult intérêts disparates pour s'entendre à l'accréditer.

.

  .
.

Prenons bien soin de toujours mieux et plus précisément enseigner le juste sens des mots et, alors, moins probable et excusable sera la confusion des esprits, plus malaisée sera la manipulation des individus, des foules et des peuples..

.

  .
.

Est normal tout ce qui est conforme à la norme, c'est-à-dire à l'usage courant ou majoritaire ; est anormal ce qui se distingue de cette norme ou qui y contrevient.
C'est ici une simple question de bonne sémantique.
.

.
Mais, par là encore, est passée la fraude des mots et "anormal" est devenu - pour l'entendement le plus large et populaire - un mot dérangeant, choquant, injurieux, propre à provoquer l'indignation et à créer le scandale à son énoncé pour désigner des comportements ou des personnes..

.

  .
.

La vie n'est qu'un temps qui nous est donné afin de perpétuer l'espèce. Tout le reste n'est qu'accommodements, faux-fuyants destinés à ignorer l'insignifiance des ego et à repousser l'idée de la mort, à défaut de pouvoir en éviter la survenance..

  .
.

L'idée du suicide ne trouve de terreau fertile que dans les coeurs trop sensibles et fragiles, ou dans les cerveaux les plus implacablement réalistes et conscients de l'extrême vanité de toutes ces choses qui font la vie..

.

  .
.

La douleur physique distrait des tourments de l'âme, mais n'en libère pas.

.

  .
.

Les vautours et les charognards se font légions dès qu'il est quelque profit à tirer du malheur d'autrui..

.

  .
.

La conscience sociale d'un humain ne résiste pas longtemps aux sirènes du profit et de l'intérêt personnels, la laissant bientôt pour honorable alibi verbal de façade..

.

  .
.

S'il est toujours facile de croire n'importe quoi, autrement plus ardu est l'art du doute raisonnable..

.

  .
.

Ce sont les dégâts causés par les extrémismes qui créent les séismes de l'Histoire, qui donnent le coup de grâce aux sociétés moribondes et aux civilisations en déclin, qui offrent aux hommes non l'opportunité de rebâtir l'ancien, mais les rares conditions idéales de construire du neuf et de repenser leur organisation..

.

  .
.

Le temps passé est du temps perdu pour ceux qui choisissent de n'y plus penser et d'en ignorer l'expérience et les enseignements.

.

  .
.

Il n'est de plus redoutable adversaire que celui qui n'a plus rien à perdre..

.

  .
.

Le premier hominidé qui, voyant mourir l'un des siens, se demanda "pourquoi ?", celui-là fut l'inventeur de la philosophie.

.

  .
.

Visez l'impossible et peut-être atteindrez-vous l'improbable. Mais saurez-vous vous en contenter ?

  .
.

Les émotions et les sentiments, c'est beau, c'est très beau et même magnifique, mais ils sont aussi les ennemis et les fossoyeurs naturels de la raison et de l'intelligence cartésienne..

.

  .
.

L'opinion publique se bâtit peu sur la réflexion, beaucoup sur des sentiments exacerbés et sur une déferlante d'émotions qui obscurcissent la raison..

.

  .
.

Les commerces qu'on érige sur des prétextes d'amour et de beaux sentiments figurent toujours parmi les plus florissants et prospères. Un filon à faire la fortune de bien des auteurs et des artistes commerçants qui ne s'y trompent que rarement..

.

  .
.

La plupart des erreurs naissent d'une vérité que l'on croit trop aisément, sans l'examiner consciencieusement..

.

  .
.

Statistiques et probabilités sont aussi formelles qu'implacables et contrariantes pour les discoureurs politiques de tous relents :.

.
il y a plus de chances de trouver un dirigeant compétent et inspiré par l'hérédité d'un précédent éclairé - fut-il même despote - que par le suffrage universel d'un corps électoral aux compétences éminemment disparates, par nature globalement et forcément incapable..

.

  .
.

Le devoir d'écouter ses aînés, d'honorer la mémoire de ses aïeux et de garder vives ses racines ancestrales n'est nulle part gravé dans le marbre des lois, mais l'honneur, le respect et l'amour des siens et de sa lignée, sont enseignés par tous les livres saints..

.

  .
.

L'abus d'alcool est sans doute la plus redoutable arme de destruction massive des ménages et des méninges.

.

  .
.

Bien sûr, ils brûleront les livres. Evidemment, qu'ils le feront ! Afin que leur survivent la mémoire et les témoignages de l'humanité - le patrimoine humain universel -, reproduisez et répandez donc à travers le monde leur contenu sur des supports électroniques et informatiques. Jamais ils ne pourront tous les détruire..

.

  .
.

Tous, nous naissons stupides. Mais nombreux sont ceux qui le restent, par défaut de curiosité intellectuelle ou par paresse..

.

  .
.

Du plus fruste jusqu'au plus érudit, nous sommes tous plus ignorants que savants des mystères de la vie, de l'humanité, de notre planète et de l'Univers.

  .
.

Aussi communes que prétentieuses et navrantes sont les personnes fates dont les platitudes, intervenant en réponse à tout propos, n'ont d'authentique objet inavoué que de répandre autant de "moi, je..." que possible et de vanter ainsi l'irréprochable modèle sacré qu'elles voient en leur ego..

.

  .
.

Commencez donc par être quelqu'un et par faire quelque chose d'unique de votre vie, avant de traiter d'autres de "has been" car - eux au moins, on en est certains ! -, ils auront été bien plus que rien et laisseront autre chose que de la poussière...

.

  .
.

Paresse aidant, il n'est que d'un insignifiant d'aveuglément suivre les modes impersonnelles, et d'un parfait ignorant les intellectuelles..

.

  .
.

Tout est permis, sauf ce que l'autorité interdit : voici la liberté ; tout est interdit, sauf ce que l'autorité permet : voici la dictature.

.

  .
.

Celui qui n'a de culture qu'en éparses et multiples citations, en sait déjà beaucoup plus que celui qui n'a lu qu'un seul livre, quand bien même le posséderait-il à la perfection..

.

  .
.

L'amitié doit être privilège et l'ami de tout le monde n'est le véritable ami de personne.

.

 
.

C'est le jour où "intello" est devenu une insulte ou une injure que l'humanité a sciemment entamé sa régression mentale vers son état primaire, celui où les masses renoncent à leur élévation intellectuelle - pourtant plus accessible que jamais - pour s'abandonner et s'aliéner au sexe, au fric et au divertissement..

.

  .
.

L'envahisseur devient l'occupant dès que son influence fait édicter des lois qui répriment toute critique à son encontre.

.

 
.

Notre démocratie n'obéit plus à son unique qualifiant et fondateur triptyque des pouvoirs séparés - exécutif, législatif et judiciaire - mais se trouve aujourd'hui inféodée à une exclusive puissance, élue par personne et ne rendant compte à personne, seulement motivée par des intérêts privés : la tentaculaire finance internationale !.

.
Le dire n'est pas de gauche ; le dire n'est pas d'anti-droite ; le dire est simplement d'honnête et lucide citoyenneté..

.
Cette démocratie viciée, pervertie et corrompue dans ses principes et son fonctionnement, doit à présent être abattue pour être refondée sainement, avec ordre, rigueur et discipline morales..

.

 
.

Le cas de conscience est un obstacle à la réussite et à l'épanouissement personnels, dont ne peuvent souffrir que d'honnêtes gens.

  .
.

Est religieux tout esprit qui affirme comme définitivement et indubitablement vrai ce qui n'a jamais été vérifié et ne peut l'être..

.
A ce titre, théisme et athéisme se valent et ne sont qu'orgueilleuses et prétentieuses croyances, contrairement au prudent et intelligent agnosticisme en permanents examen et questionnement.

.

 
.

Puissants et déferlants flots de larmes à grand peine contenus, la dépression est d'abord profond dégoût de soi, lorsque tout ce qui nous entoure ne nous renvoie plus qu'une piètre et pitoyable image de soi.

.

 
.

Les primates bipèdes évolués gagnent la qualité d'humain dès qu'ils pensent et réfléchissent plus qu'ils ne comptent ou se divertissent, dès que leur esprit pensant se sait plus qu'il ne s'oublie.

.

 
.

Non le secret du bonheur, puisque celui-ci n'existe pas, mais la condition sine qua non du bien-être de l'homme est la confiance en soi, mais la confiance mesurée en ses capacités à poursuivre et atteindre des buts réalistes et raisonnables.

.

 
.

La conjonction des politiques immigrationnistes complaisantes et des forts taux de natalité des communautés musulmanes assure l'inexorable islamisation de l'Europe occidentale.

.

 
.

Au nom d'un athéisme frénétique, la gauche de nos échiquiers politiques d'Occident diabolise toute trace de christianisme ou de judaïsme, invective et discrédite quiconque s'en réclame, mais... milite ardemment en faveur de la tolérance pour un islam qu'elle qualifie de "modéré"..

Il n'y a pas ici la moindre cohérence ou logique apparente, si l'on excepte que - majoritairement - chrétiens et juifs ne font pas des électeurs de gauche, au contraire des musulmans en nombre régulièrement croissant.

.

  .
.

D'amour ou de haine, les mots du coeur sont ceux qui échappent à la raison.

.

 
.

Critiquer la politique et les politiciens n'est pas un droit mais un devoir citoyen, à condition néanmoins de s'être approché ou d'avoir fréquenté leur milieu afin de savoir de quoi l'on parle et d'y gagner sa crédibilité.

.

 
.

Toutes les religions - des grandes monothéistes aux plus marginales croyances tribales - partagent un seul et même fondement : établir un code moral dont la violation serait impitoyablement sanctionnée par une puissance supérieure et omnisciente, afin de faciliter la coexistence des humains en société..
.

Aux premiers temps, il n'y avait ni lois, ni droit, ni même morale ou notions de bien et de mal, chacun naissant avec pour unique préoccupation de satisfaire ses besoins et ses envies.
.
.

Sans religions, pas de chartes morales ; sans chartes morales, pas de transcription en droit ; sans droit, pas de lois ; sans lois, point de civilisation..
.

Sans les religions pour base de tout ordre moral et social, donc, les forts domineraient, écraseraient, violenteraient, tueraient toujours les plus faibles au seul gré de leurs humeurs et de leurs convoitises.

.

 
.

On ne gagne pas une guerre avec des chants pacifistes et des prières, c'est ainsi qu'on la perd !
Une guerre ne peut se gagner qu'au combat.


.

 
.

Pour un qui tombe, dix se lèvent !
Voilà ce qu'est une armée de fanatiques, par cela peut-être invincible.


.

 
.

Il n'est pas d'homme d'honneur qui n'honore ses dettes.

.

 
.

Répondre par l'affirmative ou la négative, sans délai de réflexion ni arguments, à une question complexe est parfait aveu ou démonstration d'inintelligence.

.

 
.

La gauche caviar embourgeoisée se compose essentiellement de socialistes beaux parleurs mais non pratiquants.

.

 
.

Pas plus que les mathématiques, une langue sophistiquée, richement élaborée, ne tolère l'approximation.
.

Invariablement, l'approximation mène la démonstration et le raisonnement à l'erreur, à la confusion ou à la méprise.

.

  .
.

Après vos merveilleux sourires, tournez-moi ostensiblement le dos et c'est à travers le mien que vous me planterez un couteau en plein coeur.
.

Bientôt exsangue, il me laissera livide, et encore moins que jamais nourrirais-je le doute que vous seule possédez ce petit quelque chose qui ne s'explique pas et qui vous distingue, pour moi, de toutes ces autres que je regarde, que j'aborde sans trembler ni bafouiller, que je désire parfois, mais qui ne m'émeuvent pas.

 

.01. .02. .03. .04. .05. .06.



.

 

.

.

Copyright et propriété intellectuelle.
Informations importantes.


 

Livres brochés :

Romain Guilleaumes - Bernard Willems - Le Bûcher des Illusions

.

Erard de La Reid - Ca ne se dit pas, voyons !

Le Bûcher des Illusions
dernières mises à jour

Facettes
         
- Alexandre Dirikenne
         
- Bernard Willems
         
- Érard de La Reid
                  Carnets d'Érard

         
- Érard de La Reid
                                L'Érard

         
- Vilbert le Pamphlétaire
         
- Thibault de Sélys

Journal
dernières mises à jour

Spicilège
Morceaux choisis

Citations sur invitation...
dernières mises à jour

Courriel


 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK