|  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Louis Scutenaire
.
Louis SCUTENAIRE    (1905 - 1987)
(-) Fermer la biographie
Jean Emile Louis Scutenaire, dit Louis Scutenaire, est un écrivain et poète surréaliste belge d'expression française, né le 29 juin 1905 à Ollignies et mort le 15 août 1987 à Bruxelles.
 

Biographie

Dès 1916 il écrit ses premiers poèmes. À partir de 1918 il fréquente différents établissements scolaires dont il se fait régulièrement exclure. En 1919 une pleurésie l'immobilise longuement. Il s'engage en 1924 dans des études de droit.

En 1926 Scutenaire rencontre Paul Nougé à qui il a fait parvenir ses poèmes, puis Camille Goemans ou René Magritte, et commence à collaborer aux entreprises des surréalistes belges.

Il rencontre en 1928 Irène Hamoir, qu'il épouse en 1930. A l'issue de ses études de droit, il plaide surtout au pénal et s'intéresse aux aliénés, nomades et « mauvais garçons ».

Scutenaire et Irène Hamoir se rendent alors régulièrement à Paris où ils fréquentent notamment André Breton, Paul Éluard, Picasso, Ernst et Miro.

En mai 1940 les Scutenaire quittent Bruxelles vers Paris et Bordeaux, rejoignent Magritte et Raoul Ubac à Carcassonne, rencontrent Jean Paulhan, André Gide, et regagnent Bruxelles en octobre.

Scutenaire entre en 1941 au ministère de l'Intérieur, en tant que conseiller-adjoint. Poste qu'il occupera jusqu'en 1970.

C'est en mai 1943 qu'il commence de noter ses inscriptions dont le premier tome est publié en 1945 sur proposition d'Éluard, avec le soutien de Paulhan et Queneau. Un deuxième doit suivre mais, l'éditeur demandant la suppression de deux ou trois réflexions jugées trop libres, Scutenaire s'y refuse.

À partir des années 1950 Louis Scutenaire collabore à de nombreuses revues et écrit de nombreuses préfaces (Magritte, Jean Raine, Roland Delcol).

Le deuxième tome de Mes Inscriptions est finalement publié en 1976. Trois autres suivront.

Louis Scutenaire meurt le 15 août 1987 alors qu'il regarde à la télévision un film sur son ami Magritte. - source -
 

L'humour est une façon de se tirer d'embarras sans se tirer d'affaire.

Le meilleur ciment du peuple est la bêtise de ceux qui en font partie.

Les gens malades sont des gens qui s'ennuient.  (Mes inscriptions)

Les sciences sont des lunettes pour grossir les problèmes.  (Mes inscriptions)

Quand j'entends le mot culture, je vois des champs, des boeufs, une alouette, une belle fermière.

Devant l'impossibilité de tout savoir, la plupart ont choisi de ne savoir rien.

Il semble qu'on soit moins jaloux par amour que par haine.

La solitude et la promiscuité sont les deux contraires les plus identiques du monde.

Je voudrais vivre assez vieux pour savoir ce que je deviendrai.  (Mes inscriptions)

Je suis partagé entre mon goût pour les faits et mon goût pour l'effet.  (Mes inscriptions)

C'est toujours dans le désert que l'on casse sa bouteille d'eau.  (Mes inscriptions)

On dit toujours le lendemain ce qu'on a vu la nuit en rêve.  (Petit album)

Je ne plie le genou devant rien ni personne : j'ai de l'arthrose.

Prolétaires de tous les pays, je n'ai pas de conseils à vous donner.

L'inconscient se venge la nuit.

Il faut regarder la vie en farce.  (Mes inscriptions)

Je ne suis ni mon maître ni mon esclave.  (Mes inscriptions)

Je ne suis que celui-là qui veille sur moi.  (Mes inscriptions)

Il est des choses avec lesquelles on ne plaisante pas. Pas assez.  (Mes inscriptions)

Se suicider ! Mais on passe sa vie à le faire !  (Mes inscriptions)

Je résous maintes questions en ne me les posant pas.  (Mes inscriptions)

C'est plus qu'impossible, c'est difficile.  (Mes inscriptions)

Chaque livre d'histoire en se fermant fait le même bruit : "abrutis".  (Mes inscriptions)

Les femmes ne doivent rien aux hommes. Tout ce qu'elles leur donnent, c'est une grâce qu'elle leur font.  (Mes inscriptions)

L'existence de Dieu ne regarde que lui.  (Mes inscriptions)

L'avenir n'existe qu'au présent.  (Mes inscriptions)

Je ne trouve pas injuste que les uns possèdent des millions et les autres rien, je trouve ça bête.  (Les lèvres nues)

Comment les hommes peuvent s'intéresser à tant de choses alors qu'il y a les filles ?

Dieu est le meilleur des gargarismes.

Si les grands hommes n'avaient pas commis d'erreurs, nous ne saurions pas qu'ils ont existé.  (Mes inscriptions)

Un secret n'existe que s'il est connu de quelqu'un.

Il y a des gens à qui la mort donne une existence.  (Mes inscriptions)

Souvent, au lieu de penser, on se fait des idées.  (Mes inscriptions)

L'esclave qui aime sa vie d'esclave a-t-il une vie d'esclave ?  (Mes inscriptions)

Quelques auteurs :
- Alain
- Christian Bobin
- Confucius
- Alexandre Dirikenne
- Sacha Guitry
- Victor Hugo
- Eugène Ionesco
- Gustave Le Bon
- François Mauriac
- Pétrone
- Jean Rostand
- Stendhal
- Gustave Thibon
- Virgile

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Avenir
- Culture
- Humour
- Peuple
- Science

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK