|  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Pétrone
.
Sextus Propertius, dit
PROPERCE    (-49 à -15)
(-) Fermer la biographie
Properce (en latin Sextus Propertius) est un poète latin né en l'an 49 av. J.-C. en Ombrie et mort en 15 av. J.-C.
 

Biographie

Properce naît dans une famille plébéienne, mais aisée. Son père, près d'accéder à la classe équestre, meurt assez jeune, probablement vers 42 av. J.-C.

Au moment de la redistribution des terres aux vétérans, en 41 av. J.-C., les domaines de la famille de Properce sont confisqués. Cela ne l'empêche pas de faire de solides études de droit à Rome, mais il renonce bien vite au barreau pour la poésie avec l'appui non négligeable de Mécène.

Properce fréquente les hommes de lettres de son temps, dont Ovide, et chante sa passion pour Cynthia (« Cynthie »), jeune fille d'un milieu cultivé.

Sa poésie évolue vers une inspiration plus religieuse et plus centrée sur Rome, lorsqu'il meurt brutalement à l'âge de 34 ans, vers 15 av. J.-C.
 

Oeuvre

Il est l'auteur de quatre livres d'élégies dont il est raisonnable de penser que seul le premier a été publié de son vivant. Les trois autres sont posthumes.

Le premier livre (intitulé Cynthia Monobiblos dans les manuscrits) utilise le procédé grec de « l'épître aux amis ». Les amis du poète sont tantôt bienveillants, tantôt jaloux de la passion qui se développe avec Cynthie jusqu'à la rupture provisoire.

Dans le deuxième livre, le poète s'applique à mieux représenter les aspects divers (artistiques et psychologiques) de cet amour.

Le livre III est le moins inspiré et les paragraphes consacrés à Cynthie ne concernent qu'un peu moins de la moitié du livre, le reste est constitué de lamentations funèbres et d'éloges.

Dans le livre IV dominent les élégies sur des légendes latines ou romaines. Sans doute faut-il y voir l'influence de Mécène qui le pousse vers la grande poésie nationale. Il s'en approche avec précaution bien que l'on sente chez lui un désir d'émulation avec Virgile. - source -
 

Il n'est point de haine implacable, sauf en amour.  (Elégies)

Pour plaire à un seul homme, une jeune fille est toujours assez parée.  (Elégies)

La beauté n'est pas éternelle, la chance ne dure pas : tôt ou tard, à chacun sa mort.

En amour, les yeux sont notre guide.

Argent, tu es cause des soucis de la vie, tu fournis de cruels aliments aux vices des hommes.

Avec un rien, l'on fabrique une histoire énorme.

En amour, il ne faut qu'une nuit pour faire un dieu d'un homme.

Quelques auteurs :
- Jean Anouilh
- Ambrose Bierce
- Confucius
- Denis Diderot
- Jean Guéhenno
- Aldous Huxley
- Henri Jeanson
- La Rochefoucauld
- Nicolas Machiavel
- Pétrone
- Jules Renard
- Sénèque
- Tocqueville
- Voltaire

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Amour
- Argent
- Haine
- Mort
- Vice

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK