|  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Gustave Le Bon
.
Gustave LE BON    (1841 - 1931)
(-) Fermer la biographie
Gustave Le Bon est un anthropologue, sociologue et psychologue social français, né le 7 mai 1841 à Nogent-le-Rotrou et mort le 13 décembre 1931 à Marnes-la-Coquette.
 

Biographie

Son père est conservateur des hypothèques. Il fait ses études au lycée de Tours, puis à la faculté de médecine à Paris, où il obtient le titre de docteur en médecine en 1866.

Il parcourt l'Europe, l'Asie et l'Afrique du Nord entre les années 1860 et 1880. Il écrit des récits de voyage, des ouvrages d'archéologie et d'anthropologie sur les civilisations de l'Orient.

En 1879, il est admis au sein de la Société d’Anthropologie de Paris. Le Bon y est très actif jusqu'en 1882, il participe aux discussions, publie dans les revues. Mais en 1888, après le refus de publication d'un de ses mémoires, il décide de démissionner et rompt toute relation avec la Société.

Son premier grand succès de librairie est la publication en 1894 des Lois psychologiques de l'évolution des peuples. L'année suivante, il écrit Psychologie des foules, son ouvrage le plus célèbre, édité encore de nos jours.

Le Bon participe par la suite activement à la vie intellectuelle française. En 1902, il lance une série de « déjeuners du mercredi » auxquels sont conviés des personnalités telles que Henri et Raymond Poincaré, Paul Valéry, Émile Picard et Henri Bergson.

Les idées contenues dans Psychologie des foules jouèrent un rôle important au début du XXe siècle. Ainsi, l'ouvrage de Sigmund Freud, Psychologie collective et analyse du moi, paru en 1921, s'appuie sur une lecture critique de l'œuvre de Le Bon.

Le Bon fut l'un des plus grands vulgarisateurs des théories de l'inconscient. Ses idées sur la psychologie des foules auraient ainsi influencé les théories totalitaires apparues dans les années 1920. Le Mein Kampf d'Adolf Hitler, de même que les méthodes staliniennes de mobilisation des masses, peuvent être considérés comme inspirés par les techniques de propagande analysées dans l'ouvrage de Gustave Le Bon. De fait, Le Bon n'a fait qu'analyser ces phénomènes, qui peuvent servir tout aussi bien à la manipulation idéologique des foules qu'à la prise de conscience des risques de manipulation.

Le Bon contribua aussi aux débats sur la nature de la matière et de l'énergie. Son livre L'Évolution de la matière, réédité une douzaine de fois, fut très populaire en France. Toutefois, certaines de ses idées, notamment sur la matière, qu'il décrit comme foncièrement instable et se transformant constamment et lentement en éther générateur de lumière, furent rejetées par les savants de l'époque.

Il meurt le 13 décembre 1931. - source -
 

L'amitié est plus souvent une porte de sortie qu'une porte d'entrée en amour.  (Aphorismes du temps présent)

L'amour craint le doute, cependant il grandit par le doute et périt souvent de la certitude.  (Aphorismes du temps présent)

La compétence sans autorité est aussi impuissante que l'autorité sans compétence.  (Hier et demain)

Beaucoup d'hommes sont doués de raison, très peu de bon sens.  (Hier et demain)

Ce n'est pas avec la raison, et c'est le plus souvent contre elle, que s'édifient les croyances capables d'ébranler le monde.  (La psychologie des foules)

Un délit généralisé devient bientôt un droit.  (Aphorismes du temps présent)

Le véritable progrès démocratique n'est pas d'abaisser l'élite au niveau de la foule, mais d'élever les foules vers l'élite.  (Hier et demain)

Les révolutions n'ont généralement pour résultat immédiat qu'un déplacement des servitudes.  (Aphorismes du temps présent)

La libre pensée ne constitue souvent qu'une croyance, qui dispense de la fatigue de penser.  (Aphorismes du temps présent)

Chez beaucoup d'hommes, la parole précède la pensée. Ils savent seulement ce qu'ils pensent après avoir entendu ce qu'ils disent.  (Aphorismes du temps présent)

Si l'athéisme se propageait, il deviendrait une religion aussi intolérable que les anciennes.  (Aphorismes du temps présent)

Les gens vertueux se vengent souvent des contraintes qu'ils s'imposent par l'ennui qu'ils inspirent.  (Aphorismes du temps présent)

Des hommes d'intelligence supérieure ont parfois, au point de vue sentimental, une mentalité voisine de celle du sauvage.

La guerre révèle à un peuple ses faiblesses, mais aussi ses vertus.  (Hier et demain)

La plupart des hommes sont incapables de se former une opinion personnelle mais le groupe social auquel ils appartiennent leur en fournit de toutes faites.  (Aphorismes du temps présent)

Déguiser sous des mots bien choisis les théories les plus absurdes, suffit souvent à les faire accepter.  (La psychologie des foules)

La soif de l'égalité n'est souvent qu'une forme avouable du désir d'avoir des inférieurs et pas des supérieurs.

Se révolter ou s'adapter, il n'y a guère d'autre choix dans la vie.

Une vérité trop claire cesse bientôt d'être une vérité féconde.

Les volontés faibles se traduisent par des discours ; les volontés fortes par des actes.  (Hier et demain)

L'interprétation diverse des mêmes mots par des êtres de mentalité dissemblable a été une cause fréquente de luttes historiques.  (Aphorismes du temps présent)

En politique internationale, les coups d'épingles répétés finissent par engendrer des coups de canons.  (Les incertitudes de l'heure présente)

La peur du jugement des autres est un des plus sûrs soutiens de la morale.  (Aphorismes du temps présent)

La vanité est pour les imbéciles une puissante source de satisfaction. Elle leur permet de substituer aux qualités qu'ils n'acquerront jamais la conviction de les avoir toujours possédées.  (Aphorismes du temps présent)

L'intuition est souvent supérieure à la raison. Elle fait deviner à des femmes raisonnant mal des choses incomprises d'hommes raisonnant bien.  (Aphorismes du temps présent)

On se ruine souvent pour soutenir qu'on est riche.

Les hommes de génie font la grandeur intellectuelle d'une nation mais rarement sa puissance.  (Hier et demain)

L'éducation est l'art de faire passer le conscient dans l'inconscient.

Céder une fois à la foule, c'est lui donner conscience de sa force et se condamner à lui céder toujours.  (La psychologie des foules)

L'homme pense par aphorismes.

Les oeuvres importantes résultent plus rarement d'un grand effort que d'une accumulation de petits efforts.

Les hommes de pensée préparent les hommes d'action. Ils ne les remplacent pas.  (Hier et demain)

Incalculables sont les personnes n'ayant jamais eu d'autres opinions que celles de leur journal.  (Les Opinions et les Croyances)

On rencontre beaucoup d'hommes parlant de libertés, mais on en voit très peu dont la vie n'ait pas été principalement consacrée à se forger des chaînes.  (Hier et demain)

L'anarchie est partout quand la responsabilité n'est nulle part.  (Hier et demain)

Peu d'êtres savent voir les choses comme elles sont. Les uns aperçoivent seulement ce qu'ils veulent voir, les autres ce qu'on leur fait voir.

La femme est inférieure ou supérieure à l'homme ; elle est rarement son égale.

La femme ne pardonne pas à l'homme de deviner ce qu'elle pense à travers ce qu'elle dit.

Démontrer qu'une chose est rationnelle ne prouve pas toujours qu'elle soit raisonnable.

S'ignorer vaut mieux parfois que se connaître.

On domine plus facilement les peuples en excitant leurs passions qu'en s'occupant de leurs intérêts.  (Aphorismes du temps présent)

La mort n'est qu'un déplacement d'individualités. L'hérédité fait circuler les mêmes âmes à travers la suite des générations d'une même race.  (Hier et demain)

La place de l'homme dans la vie est marquée non par ce qu'il sait, mais par ce qu'il veut et ce qu'il peut.

Nos actes ne sont éphémères qu'en apparence. Leurs répercussions se prolongent parfois pendant des siècles. La vie du présent tisse celle de l'avenir.  (Hier et demain)

On ne discute pas plus avec les croyances qu'avec les cyclones.  (La psychologie des foules)

Mieux vaut comprendre qu'apprendre.

Un dictateur n'est qu'une fiction. Son pouvoir se dissémine en réalité entre de nombreux sous-dictateurs anonymes et irresponsables dont la tyrannie et la corruption deviennent bientôt insupportables.  (Hier et demain)

Dès qu'un sentiment s'exagère, la faculté de raisonner disparaît.  (Hier et demain)

La leçon des faits n'instruit pas l'homme prisonnier d'une croyance ou d'une formule.  (Hier et demain)

Le plaisir étant éphémère et le désir durable, les hommes sont plus facilement menés par le désir que par le plaisir.

Quelques auteurs :
- Michel Audiard
- Beaumarchais
- G. Clemenceau
- Charles de Gaulle
- André Gide
- Edouard Herriot
- Eugène Ionesco
- Milan Kundera
- Lamartine
- André Maurois
- Marcel Proust
- Edmond Rostand
- George Sand
- Mark Twain
- Voltaire

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Amour
- Monde
- Pensée
- Raison
- Sentiments

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK