|  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Alphonse de Lamartine
.
Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine, dit
Alphonse de LAMARTINE
   (1790 - 1869)
(-) Fermer la biographie
Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine, est un poète, écrivain, historien et politicien français né le 21 octobre 1790 à Mâcon, et mort le 28 février 1869 à Paris.
 

Biographie

Ses dix premières années, passées à la campagne (Milly), sont influencées par la nature, ses sœurs, sa mère, et surtout par l'abbé Dumont, son tuteur, qui lui insuffle une grande ferveur religieuse.

Ferveur religieuse renforcée par les années qu'il passe au collège de Belley, pendant lesquelles il lit Chateaubriand, Virgile et Horace. Après avoir fini ses études, il mène une vie de gentilhomme campagnard (1808-1811). Il écrit de la poésie chrétienne, et entame un voyage en Italie (1811-1812) pendant lequel il rencontre une jeune Napolitaine qui lui inspirera "Pour Graziella" (1819).

Il devient garde du corps de Louis XVIII, mais démissionne après Waterloo et revient à Milly. Il se rend néanmoins souvent à Paris, où il s'adonne au jeu et contracte de lourdes dettes. Seul garçon de sa famille, il reçoit en héritage les domaines de ses parents. Sans y être obligé, il s'engage à indemniser ses sœurs par des rentes. Il s'essaye à la tragédie (Médée).

En 1816, le poète rencontre à Aix-les-Bains Julie Charles, une femme mariée atteinte de la tuberculose. Un amour spirituel naît entre les deux, mais Julie meurt en 1818. Le poète est profondément marqué par cette perte. En 1820, son chagrin lui inspire le recueil Les méditations. Il atteint la reconnaissance, se voit ouvrir toutes les portes, épouse Mar-Ann Birch et devient attaché d'ambassade à Naples. Le couple voyage en Italie, en Angleterre, à Paris. En même temps, le poète publie Les nouvelles méditations, La mort de Socrate, Le dernier chant du pèlerinage d'Harold.

En 1825, il est nommé secrétaire d'ambassade à Florence, mais se voit refuser le poste de ministre de France : qu'importe, il demande un congé, revient en province, et publie Les Harmonies Poétiques et Religieuses.

Lamartine se rallie à la monarchie de Juillet mais est candidat malheureux à la députation. Après cet échec, il fait un voyage en Orient dès 1832 : il visite la Grèce, le Liban, va jusqu'au Saint-Sépulcre pour raffermir ses convictions religieuses, qui sont cependant bien vite ébranlées par la mort de sa fille, qui lui inspirera Gethsémani.

En 1833, il est élu député et ne cessera de l'être jusqu'en 1851. Il remplit sa tâche consciencieusement et se déplace lentement vers la gauche au fil des années, allant jusqu'à devenir le chef de file des révolutionnaires de 1848. Le Voyage en Orient, Jocelyn, et La chute d'un Ange, révèlent l'inflexion de sa pensée religieuse.

En 1848, Lamartine est à la tête de la république, mais il se heurte à une assemblée conservatrice qui contrarie ses plans et projets, le contraignant à un certain immobilisme.

En décembre, il obtient des résultats insignifiants à l'élection présidentielle, ce qui scelle la fin de sa carrière politique.

La fin de la vie de Lamartine est marquée par des problèmes d'argent, dus à sa générosité et à son goût pour les vastes domaines.

Il revient un temps aux souvenirs de jeunesse avec Graziella, Raphaël, mais doit très vite faire de l'alimentaire. La qualité de ses œuvres s'en ressent rapidement, et désormais les productions à la mesure du poète, tel que La vigne et la maison (1857), seront rares. À la fin des années 1860, quasiment ruiné, il vend sa propriété à Milly et accepte l'aide d'un régime qu'il réprouve.

C'est à Paris qu'il meurt en 1869, deux ans après une attaque l'ayant paralysé. - source -
 

J'aimai, je fus aimé ; c'est assez pour ma tombe.  (Le Dernier Chant du pèlerinage d'Harold)

On admire le monde à travers ce qu'on aime.  (Jocelyn)

On voudrait revenir à la page où l'on aime
Et la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts.
  (Poésies diverses, Vers sur un album)

Mon coeur, lassé de tout, même de l'espérance ; N'ira plus de ses voeux importuner le sort.  (Premières méditations poétiques, le Vallon)

La pensée ne s'achève que lorsqu'elle a trouvé son expression.  (Histoire de la littérature française)

Le passé et l'avenir, ces deux moitiés de vie
Dont l'une dit jamais et l'autre dit toujours.

C'est la cendre des morts qui créa la patrie.  (La Chute d'un ange)

Ici-bas, la douleur à la douleur s'enchaîne. Le jour succède au jour, et la peine à la peine.  (Premières méditations poétiques, l'Homme)

Un grand peuple sans âme est une vaste foule !  (Premières Méditations poétiques, Ressouvenir du lac Léman)

Je ne veux pas d'un monde où tout change, où tout passe.  (Premières méditations poétiques, la Foi)

Borné dans sa nature, infini dans ses voeux
L'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux.
  (Premières méditations poétiques, l'Homme)

Je suis las des musées, cimetières des arts.  (Voyage en Orient)

Notre crime est d'être homme et de vouloir connaître.  (Premières méditations poétiques, l'Homme)

Je suis de la couleur de ceux qu'on persécute.  (Toussaint Louverture)

Celui qui peut créer dédaigne de détruire.  (Premières méditations poétiques, la Prière)

Que Dieu serait cruel s'il n'était pas si grand !  (Premières méditations poétiques, les Oiseaux)

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !  (Premières méditations poétiques, l'Isolement)

Un seul désir suffit pour peupler tout un monde.  (La Mort de Socrate)

L'homme est Dieu par la pensée.  (Les Méditations, Préface)

Dieu n'est qu'un mot rêvé pour expliquer le monde.  (Harmonies poétiques et religieuses)

L'égoïsme et la haine ont seuls une patrie ; La fraternité n'en a pas !  (Poésies diverses, la Marseillaise de la paix)

L'amour serait tout s'il ne devait finir.  (Harmonies poétiques et religieuses, Pourquoi mon âme...)

La gloire ne peut être où la vertu n'est pas.  (Premières méditations poétiques, l'Homme)

Qu'importe le soleil ? Je n'attends rien des jours.  (Premières méditations poétiques, l'Isolement)

Le soleil des vivants n'échauffe plus les morts.  (Premières méditations poétiques, l'Isolement)

La mort fut de tous temps l'asile de la gloire.

Quel crime avons-nous fait pour mériter de naître ?  (Premières méditations poétiques, le Désespoir)

Je suis concitoyen de toute âme qui pense : La vérité, c'est mon pays.  (Poésies diverses, la Marseillaise de la paix)

Honte à qui peut chanter pendant que Rome brûle ; S'il n'a l'âme et le coeur et la voix de Néron.  (Poésies diverses, A Némésis)

Le soin de chaque jour à chaque jour suffit.  (Premières méditations poétiques, Philosophie)

L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ; Il coule, et nous passons !  (Premières méditations poétiques, le Lac)

La vie est ton navire et non pas ta demeure.

La critique est la puissance des impuissants.

La France est une nation qui s'ennuie.  (Discours - 10 janvier 1839)

Dans l'abîme sans fond mon regard a plongé ; De l'atome ou soleil j'ai tout interrogé.  (Premières méditations poétiques)

Le monde est un livre dont chaque page nous ouvre une page.  (Voyage en Orient)

Les mêmes souffrances unissent mille fois plus que les mêmes joies.

L'amour seul est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un songe effacé.

Qu'importe aux coeurs unis ce qui change autour d'eux ?  (Jocelyn)

Celui qui sait attendrir sait tout.  (Graziella)

Nos seules vérités, hommes, sont nos douleurs.  (Le tombeau d'une mère)

Quelques auteurs :
- Aristote
- Charles Baudelaire
- Paul Claudel
- Jean Dutourd
- Epictete
- Gustave Flaubert
- Aldous Huxley
- Soren Kierkegaard
- La Rochefoucauld
- François Mauriac
- Properce
- Romain Rolland
- Armand Salacrou
- Tocqueville
- Virgile

- Bernard Willems
Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Amour
- Désir
- Douleur
- Mort
- Peuple

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia
- Agora
- Académie française
- A la lettre

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK