|  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Alphonse Karr
.
Alphonse Jean-Baptiste Karr, dit
Alphonse KARR    (1808 - 1890)
(-) Fermer la biographie
Alphonse Jean-Baptiste Karr est un romancier et journaliste français, né le 24 novembre 1808 à Paris et mort le 29 septembre 1890 à Saint-Raphaël.
 

Biographie

Il débute dans la littérature avec son roman le plus célèbre, Sous les tilleuls, qui lui valut son entrée au Figaro. En 1836, il participe à La Chronique de Paris, fondée par Honoré de Balzac, dont la parution ne durera que six mois.

De 1839 à 1849, il publie une revue satirique : Les Guêpes. Il fonde ensuite Le Journal pour soutenir le général Louis Eugène Cavaignac.

Opposé à Napoléon III, il se retire sur la côte d'Azur après le coup d'état de 1851. En 1854 à Nice, tout en continuant à écrire, il loue une propriété agricole et s’improvise horticulteur et rencontre le succès. Il ouvre un magasin de vente de bouquets de fleurs, de fruits et légumes, destiné à une clientèle d’hivernants. - source -
 

On n'invente qu'avec le souvenir.  (Les Guêpes)

Plus ça change, plus c'est la même chose.  (Les Guêpes)

Si l'on veut abolir la peine de mort, que Messieurs les assassins commencent.  (Les Guêpes)

Un baiser : c'est une demande adressée au deuxième étage pour savoir si le premier est libre.

Les amis : une famille dont on a choisi les membres.

La Providence est le nom chrétien, le nom de baptême du hasard.

Les auditoires ne se composent pas de gens qui écoutent, mais de gens qui attendent leur tour pour parler.  (Une poignée de vérités)

Les hommes ne vous trouvent sage que lorsqu'on partage ou approuve leur folie.

Une belle-mère, c'est une dame qui donne sa ravissante fille en mariage à un monstre horrible et dépravé pour qu'ils fassent, ensemble, les plus beaux enfants du monde.

Les femmes devinent tout ; elles ne se trompent que quand elles réfléchissent.

On ne voyage pas pour voyager mais pour avoir voyagé.

Ecrire : c'est le seul métier avec la politique que l'on ose faire sans l'avoir appris.

L'amour donne de l'esprit aux gens bêtes. C'est sans doute celui qu'il enlève aux gens d'esprit.

Je crois au Dieu qui a fait les hommes, et non au Dieu que les hommes ont fait.

La raison humaine est une plaisante chose : dans votre bouche, comme dans celle de tout le monde, "il a tort" veut dire : "il ne pense pas comme moi". "Il a raison" signifie : "Il est de mon avis".

Un service qu'on rend est une dette qu'on contracte.

Ne pas honorer la vieillesse, c'est démolir la maison où l'on doit coucher le soir.

Chez les Saxons, on pendait la femme adultère ou on la brûlait. Chez les Egyptiens, on lui coupait le nez. Chez les Romains, on lui coupait la tête. Aujourd'hui en France, on se moque du mari.  (Une poignée de vérités)

L'âge auquel on partage tout est généralement l'âge où on n'a rien.

Il vaut mieux faire rougir une femme que de la faire rire.

Défiez-vous des mots sonores : rien n'est plus sonore que ce qui est creux.

On diminue la taille des statues en s'éloignant, celle des hommes en s'approchant.

Il ne faut pas attribuer à la vieillesse tous les défauts des vieillards.

Jamais il n'a été aussi facile de gouverner. Autrefois, il fallait chercher avec finesse par quelle monnaie on devait marchander les gens ; aujourd'hui tout le monde veut de l'argent.

Le roman est l'histoire éternelle du coeur humain. L'histoire vous parle des autres, le roman vous parle de vous.

Les apôtres deviennent rares ; tout le monde est Dieu.

Deux espèces de femmes : les unes veulent avoir de belles robes pour être jolies ; les autres veulent être jolies pour avoir de belles robes.

Si l'on veut gagner sa vie, il suffit de travailler. Si l'on veut devenir riche, il faut trouver autre chose.  (Les Guêpes)

Ce que le monde vous pardonne le moins, peut-être, c'est de vous passer de lui.

Tout le monde veut avoir un ami. Personne ne s'occupe d'en être un.

La propriété est un piège : ce que nous croyons posséder nous possède.

Chaque homme a trois caractères : celui qu'il a, celui qu'il montre et celui qu'il croit avoir.

Entre deux amis, il n'y en a qu'un qui soit l'ami de l'autre.

L'amoureux est presque toujours un homme qui ayant trouvé un charbon ardent, le met dans sa poche croyant que c'est un diamant.

Des malheurs évités, le bonheur se compose.

Tant de gens échangent volontiers l'honneur contre les honneurs.

Entre tous les ennemis le plus dangereux est celui dont on est l'ami.

Quelques auteurs :
- Hazrat Ali
- Bossuet
- Céline
- Pierre Desproges
- Jean Giraudoux
- Aldous Huxley
- Eugène Ionesco
- Milan Kundera
- Jean de La Bruyère
- Alfred de Musset
- Marcel Proust
- Raymond Radiguet
- Sénèque
- Mark Twain
- Vauvenargues

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Amitié
- Le Baiser
- Ecrire
- Famille
- Voyage

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK