|  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Alexandre Dumas, fils
.
Alexandre DUMAS, fils    (1824 - 1895)
(-) Fermer la biographie
Alexandre Dumas fils est un écrivain (romancier et dramaturge) français, né le 27 juillet 1824 à Paris et mort le 27 novembre 1895 à Marly-le-Roi.

Fils d'Alexandre Dumas, il fut comme son père un auteur à grand succès et reste connu principalement pour son roman La Dame aux camélias ainsi que ses deux pièces Le Fils naturel et Un Père prodigue.
 

Biographie

Fils d'Alexandre Dumas et de sa voisine de palier, Catherine Laure Labay (1793-1868), il fut placé très tôt en pension, déclaré enfant naturel, de père et de mère inconnus.

Ses parents le reconnurent en mars 1831, à l'âge de sept ans. Après un douloureux et déchirant combat entre ses parents pour sa garde, il fut confié à son père. C'est pourquoi il garda toute sa vie, envers son père, un profond ressentiment qui se manifesta dans ses œuvres, marquées par le thème de la désagrégation de la famille et imprégnées d'un certain moralisme.

Très marqué par son enfance douloureuse et son illégitimité, il se fera le porte parole des causes singulières et dénoncera les faits de société choquants. Dans Le Fils naturel ou Un Père prodigue, il critique vivement le sort réservé par la société aux femmes délaissées et aux enfants illégitimes. C'est pourquoi il fut catalogué comme auteur à scandale.

Il écrit en 1872 La question de la femme pour l'association de L'émancipation progressive de la femme, crée par Arlès-Dufour et Julie-Victoire Daubié. Ce texte sera interdit au colportage en 1873.

Admirateur de George Sand, qu'il appelait sa « chère maman », il fit de nombreux séjours dans sa propriété de Nohant et adapta pour la scène son roman Le Marquis de Villemer.

Il fut élu à l'Académie française en 1874.

Sa mort survint le 27 novembre 1895 dans sa propriété de Marly-le-Roi (Yvelines).

Il est inhumé au cimetière de Montmartre, à Paris. - source -
 

Les lettres anonymes ont le grand avantage qu'on ne doit pas y répondre.

Voulez-vous compter vos amis ? Empruntez-leur de l'argent.

Il y a plus d'honnêtes femmes qu'on ne le croit... mais pas autant qu'on le dit.

La femme, assure la Bible, est la dernière chose que Dieu a faite. Il a dû la faire le samedi soir. On sent la fatigue.

Attends pour nier Dieu qu'on ait bien prouvé qu'il n'existe pas !

Quand on voit la vie telle que Dieu l'a faite, il n'y a qu'à le remercier d'avoir fait la mort.

L'argent est un bon serviteur et un mauvais maître.

Les affaires, c'est l'argent des autres.

Quel sublime enfantillage que l'amour !

Le devoir est ce qu'on exige des autres.

Que de routes prend et que de raisons se donne le coeur pour en arriver à ce qu'il veut !

Les hommes seuls ont la force de ne pas pardonner.

Si Dieu pouvait tout à coup être condamné à vivre la vie qu'il inflige aux hommes, il se tuerait.

Il y a des femmes qui passent leur vie à rembourrer le fossé où leur vertu comptait choir, et qui, furieuses de rester sur le bord à attendre qu'on les pousse, jettent des pierres aux femmes qui passent.

La femme la plus niaise est cent fois plus rusée que l'homme le plus spirituel.

L'amour physique, cette énergique conclusion des plus chastes impressions de l'âme.

Les femmes entretenues prévoient toujours qu'on les aimera, jamais qu'elles aimeront, sans quoi elles mettraient de l'argent de côté.

Nous nous attachons quelquefois plus à une femme par les infidélités que nous lui faisons que par la fidélité qu'elle nous garde.

Se marier, c'est prendre femme. Mais la femme de qui ?

Celui qui se donne la mort est une victime qui rencontre son bourreau et le tue.

Les résolutions sont comme les anguilles ; on les prend aisément. Le diable est de les tenir.

Donnez de l'argent, n'en prêtez pas. Donner ne fait que des ingrats, prêter fait des ennemis.

Les hommes c'est comme les cerfs-volants, plus on leur rend la corde, plus on les tient.

Les hommes sont si lâches et si serviles que si leurs tyrans leur ordonnaient de s'aimer, ils s'adoreraient.

Ce n'est pas ce que les femmes vous disent qui est intéressant, c'est ce qu'elles vous taisent.

Une illusion de moins, c'est une vérité en plus.  (Un cas de rupture)

Les femmes permettent quelquefois qu'on trompe leur amour, jamais qu'on blesse leur amour-propre.

Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres.

Les larmes deviennent une chose si rare qu'on ne peut les donner à la première venue.

Quand nous nous marions, c'est pour trouver dans notre femme ce que nous avons inutilement demandé aux femmes des autres.

Ne discutez jamais, vous ne convaincrez personne. Les idées sont comme des clous ; plus on tape dessus, plus on les enfonce.

Si jeune que l'on soit, le jour où l'on perd sa mère, on devient vieux tout à coup.

On n'a qu'à rassembler sur la tombe d'un homme de génie les pierres qu'on lui a jetées de son vivant, et il aura une pyramide qui dépassera celle de Kéops.

Ceux qui lisent savent beaucoup ; ceux qui regardent savent quelquefois davantage.

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Je m'ennuyais. Voilà comment ça a commencé. Elle m'ennuyait, voilà comment ça a fini.

Le travail est indispensable au bonheur de l'homme ; il l'élève, il le console ; et peu importe la nature du travail, pourvu qu'il profite à quelqu'un : faire ce qu'on peut, c'est faire ce qu'on doit.

Quelques auteurs :
- Hazrat Ali
- Ambrose Bierce
- Alfred Capus
- Alex. Dumas, père
- Epictète
- Julien Green
- Alphonse Karr
- Jean de La Bruyère
- André Malraux
- Friedrich Nietzsche
- Marcel Proust
- Jules Renard

- George Sand

- Gustave Thibon
- Virgile

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Amour
- Argent
- Femme(s)
- Illusion
- Vérité

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia
- Agora
- Académie française

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK