|  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Confucius
.
Kong Fuzi ou K'ung-fu-tzu, dit
CONFUCIUS    (-551 à -479)
(-) Fermer la biographie
Confucius, Kong Fuzi, est un "éducateur" historique de la civilisation chinoise, né le 21 septembre 551 av. J.C. à Zou et mort le 11 mai 479 av. J.C. à Qufu.

Son enseignement a donné naissance au confucianisme, une doctrine politique et sociale qui a été érigée en "religion d'État" et ne fut officiellement bannie qu'au début du XXe siècle.

 

Biographie

Confucius vit le jour le 21 septembre 551 avant notre ère, à Zou, actuelle province de Shandong. Son père, Shu Liang He était gouverneur de la principauté de Lu. À 65 ans, il épousa une fille de 15 ans, Zheng Zai, la mère de Confucius.

Il mourut alors que Confucius n’avait que trois ans, laissant sa famille dans la pauvreté.

Dès l’âge de dix-sept ans, grâce à un goût précoce pour les livres et les rites, Confucius serait devenu précepteur. Il se maria à dix-neuf ans et eut son premier enfant à vingt ans. Il eut encore deux filles. Pour vivre, il effectuait probablement des tâches administratives pour le chef de province.

Après la mort de sa mère, en -527, il enseigna sa connaissance des textes anciens au petit groupe de disciples qui le suivait. Après quelques emplois subalternes à la cour de son prince, il devint alors le Grand Ministre de la Justice de Lu. Disgracié par un scandale impliquant des danseuses, il décida de quitter son poste de Ministre en -496 et partit pour quatorze années d’errance, à la recherche d’un souverain capable de l’écouter. Le 11 mai -479, il rentra définitivement à Lu pour se consacrer, jusqu’à sa mort, à l’enseignement et à la compilation de textes anciens
.
 

Sa pensée

Après plus de deux millénaires de scolastique, il est difficile de se faire une idée juste de l’enseignement originel de Confucius. Il est pourtant possible de comprendre les enjeux et la teneur de sa pensée en lisant les Entretiens, livre dans lequel on voit le Maître vivre et discuter des problèmes de son temps avec ses disciples.

Partant du constat qu’il n’est pas possible de vivre avec les oiseaux et les bêtes sauvages, et qu’il faut donc vivre en bonne société avec ses semblables, Confucius tisse un réseau de valeurs dont le but est l’harmonie des relations humaines. Bien qu’il affirme ne rien inventer et se contenter de transmettre la sagesse ancienne, Confucius a interprété les anciennes institutions selon ses aspirations, il a semé les graines de ce que certains auteurs appellent l'« humanisme chinois ».

Mettant l’homme au centre de ses préoccupations et refusant de parler des esprits ou de la mort, Confucius n’a pas fondé de religion au sens occidental du terme, même si un culte lui a été dédié par la suite. Cherchant à fonder une morale positive mettant l’accent sur l’étude et la rectitude, Confucius n'a cependant pas voulu s’ériger en maître à penser. Il voulait développer chez ses disciples l’esprit critique et la réflexion personnelle : « Je lève un coin du voile, si l’étudiant ne peut découvrir les trois autres, tant pis pour lui. »

Son enseignement, bien que principalement orienté vers la formation de futurs hommes de pouvoir, était ouvert à tous, pas seulement aux fils de princes.

Selon Confucius, la soumission au père et au prince va de soi et garantit la cohésion des familles et du pays, mais elle s’accompagne d’un devoir de respectueuses remontrances si le père ou le prince va dans la mauvaise direction.

 

Postérité

La postérité de Confucius, en Chine et en Extrême-Orient, ne saurait être sous-évaluée. Ses commentateurs et ses continuateurs proches comme Mencius et Xun Zi ont formé un corps de doctrine, appelé Confucianisme, choisi comme philosophie d’État en Chine pendant la dynastie Han. Jusqu’à la fin de l’Empire, en 1911, le corpus confucéen est resté en vigueur comme système des examens. La Corée du Sud et Singapour, se réclament toujours aujourd'hui (2009) de cette doctrine politique. - source -
 

Il faut que le disciple de la sagesse ait le coeur grand et courageux. Le fardeau est lourd et le voyage est long.  (Entretiens)

Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.  (Entretiens)

Rendez le bien pour le bien et la justice pour le mal.  (Entretiens)

Un homme sans foi : je ne sais pas ce qu'il faut en faire.  (Entretiens)

La conscience est la lumière de l'intelligence pour distinguer le bien du mal.  (Entretiens)

Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté.  (Entretiens)

Il est des jeunes pousses destinées à ne jamais fleurir. Il en est d'autres qui fleurissent mais ne portent jamais de fruits.  (Entretiens)

N'essaye pas de comprendre les réponses, cherche à comprendre les questions.  (Entretiens)

La Vertu ne va jamais seule ; elle attire toujours des imitateurs.  (Entretiens)

On peut connaître les vertus d'un homme en observant ses défauts.  (Entretiens)

Celui qui ne sait pas ce qu'est la vie, comment saura-t-il ce qu'est la mort ?  (Entretiens)

Je ne veux ni ne rejette rien absolument, mais je consulte toujours les circonstances.  (Entretiens)

Je n'ai pas encore vu un homme qui aimât la vertu autant qu'on aime une belle apparence.  (Entretiens)

Le sage ne s'afflige pas de ce que les hommes ne le connaissent pas ; il s'afflige de ne pas connaître les hommes.  (Entretiens)

C'est seulement quand le froid de l'hiver est arrivé qu'on s'aperçoit que le pin et le cyprès perdent leur feuilles après tous les autres arbres.  (Entretiens)

Quand on peut accomplir sa promesse sans manquer à la justice, il faut tenir sa parole.  (Entretiens)

Entendre ou lire sans réfléchir est une occupation vaine ; réfléchir sans livre ni maître est dangereux.  (Entretiens)

Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu.  (Entretiens)

L'ouvrier qui veut bien faire son travail doit commencer par aiguiser ses instruments.  (Entretiens)

Une image vaut mille mots.  (Entretiens)

Dépasser le but, ce n'est pas l'atteindre.  (Entretiens)

Oublie les injures, n'oublie jamais les bienfaits.  (Entretiens)

Celui qui sait obéir saura ensuite commander.  (Entretiens)

Ne choisis tes amis que parmi tes égaux.  (Entretiens)

Agis avec gentillesse, mais n'attends pas de la reconnaissance.  (Entretiens)

La vraie faute est celle qu'on ne corrige pas.  (Entretiens)

Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir.  (Entretiens)

Le tout est plus grand que la somme des parties.  (Entretiens)

Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.  (Entretiens)

Une injustice n'est rien, si on parvient à l'oublier.  (Entretiens)

Nous sommes frères par la nature, mais étrangers par l'éducation.  (Entretiens)

Je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions.  (Entretiens)

C'est un tort égal de pécher par excès ou par défaut.  (Entretiens)

Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu'ils agissent envers vous.  (Entretiens)

Se regarder scrupuleusement soi-même, ne regarder que discrètement les autres.  (Entretiens)

L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.  (Entretiens)

Qui ne connaît la valeur des mots ne saurait connaître les hommes.  (Entretiens)

Qui comprend le nouveau en réchauffant l'ancien peut devenir un maître.  (Entretiens)

Rappelle-toi que ton fils n'est pas ton fils, mais le fils de son temps.  (Entretiens)

Sans principes communs, ce n'est pas la peine de discuter.  (Entretiens)

Le sage a honte de ses défauts, mais n'a pas honte de s'en corriger.  (Entretiens)

Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette.  (Entretiens)

L'expérience est une lanterne qui n'éclaire que le chemin parcouru.  (Entretiens)

La vie de l'homme dépend de sa volonté ; sans volonté, elle serait abandonnée au hasard.  (Entretiens)

Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.

Celui qui plante la vertu ne doit pas oublier de l'arroser souvent.  (Chou-King)

Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés.

Notre plus grande gloire n'est pas de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons.

Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à enlever les petites pierres.

Quiconque a entendu les cris d'un animal qu'on tue ne peut plus jamais manger de sa chair.

Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve.

L'homme de bien ne demande rien qu'à lui-même ; l'homme de peu demande tout aux autres.

On s'égare rarement en s'imposant soi-même des règles sévères.  (Entretiens)

Ne vous souciez pas de n'être pas remarqué ; souciez-vous plutôt d'être remarquable.  (Entretiens)

Faire le bien sans chercher la récompense ; fuir le mal sans craindre la châtiment : homme rare sous le ciel.

Négligez et vous perdrez. Cherchez et vous trouverez. Mais chercher ne conduit à trouver que si nous cherchons ce qui est en nous.

L'homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible ; il sait se plier mais pas se courber.

Le commerce du sage est sans valeur et il perfectionne ; le commerce de l'homme de peu est agréable, et il corrompt.

Ne parlez jamais de vous, ni en bien, car on ne vous croirait pas, ni en mal car on ne vous croirait que trop.

L'homme honorable commence par appliquer ce qu'il veut enseigner ; ensuite il enseigne.  (Entretiens)

Lorsqu'on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n'est pas forcément le pot qui est vide.

Celui qui ne craint pas de promettre de grandes choses a de la peine à les exécuter.  (Entretiens)

Il est plus difficile de se prémunir de l'amertume dans la pauvreté que de l'arrogance dans l'opulence.  (Entretiens)

Quand vous rencontrez un homme vertueux, cherchez à l'égaler. Quand vous rencontrez un homme dénué de vertu, examinez vos propres manquements.  (Entretiens)

Il est rare de trouver un homme qui se livre trois ans à l'étude, sans avoir en vue un salaire. 

Quelques auteurs :
- Alphonse Allais
- Philippe Bouvard
- Emil Cioran
- Jean Dutourd
- Jean Giraudoux
- Victor Hugo
- Joseph Joubert
- Alphonse Karr
- Lamartine
- André Maurois

- Pétrone

- Rivarol
- George Sand
- Mark Twain
- Virgile

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Age
- Conscience
- Devoir
- Hasard
- Planète

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia
- Agora

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK