|  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Simone de Beauvoir
.
Simone de BEAUVOIR   (1908 - 1986)
(-) Fermer la biographie
Née le 9 janvier 1908 et morte le 14 avril 1986 à Paris, Simone de Beauvoir est une romancière, essayiste et philosophe féministe française. Elle a partagé la vie et les idées du philosophe Jean-Paul Sartre.

Simone de Beauvoir voit le jour dans un milieu bourgeois. Après la Première Guerre mondiale, la faillite de son grand-père paternel, banquier, dégrade considérablement le statut social de sa famille.

Elle obtient nombre de licences avant d'approfondir la philosophie à la faculté des lettres de Paris. Elle y rencontre Jean-Paul Sartre, qu'elle qualifie de génie. Une relation mythique se noue entre eux.

En 1929, Beauvoir est professeur de philosophie à Marseille, Sartre au Havre. L'année suivante, elle obtient un poste à Rouen. Elle s'y rapproche de certaines élèves, notamment Olga Kosakiewitcz, avec qui elle entretient des relations homosexuelles. L'invitée est publié en 1943. Beauvoir y décrit la relation entre Sartre, Olga et elle-même. Elle est renvoyée de l'éducation nationale pour détournement de mineure. Après plusieurs romans et essais où elle parle de son engagement pour le communisme, l'athéisme et l'existentialisme, elle obtient son indépendance financière et se consacre totalement à son métier d'écrivaine.

En 1949, elle obtient la consécration en publiant Le Deuxième Sexe. Succès de librairie, le livre fait scandale. Beauvoir devient la figure de proue du féminisme en décrivant une société qui oppresse la femme.

Toute sa vie, Beauvoir mènera un combat en faveur de l'émancipation féminine, du communisme, de l'avortement, de l'homosexualité ou de la bisexualité, de l'euthanasie et contre le mariage, la religion et les valeurs archaïques d'une société machiste et patriarcale.

Après la mort de Sartre, en 1980, elle publie La Cérémonie des adieux où elle décrit les dernières années de son compagnon avec des détails intimes qui choquent. Elle conclut avec cette phrase : « Sa mort nous sépare. Ma mort ne nous réunira pas. C'est ainsi ; il est déjà beau que nos vies aient pu si longtemps s'accorder ». A l'issue d'une vie d'excès en alcool et tabac, elle s'éteint en 1986 à Paris.
- source -

Dans toutes les larmes s'attarde un espoir.

Qu'est-ce qu'un adulte ? Un enfant gonflé d'âge.

L'érotisme implique une revendication de l'instant contre le temps, de l'individu contre la collectivité.

Chacun expérimente sa propre conscience comme un absolu. Comment plusieurs absolus seraient-ils compatibles ? C'est aussi mystérieux que la vie ou que la mort. C'est même un tel problème que toutes les philosophies s'y cassent les dents.

Toute réussite déguise une abdication.

Le mariage multiplie par deux les obligations familiales et toutes les corvées sociales.

C'est le désir qui crée le désirable, et le projet qui pose la fin.

La mort semble bien moins terrible, quand on est fatigué.

L'écrivain original, tant qu'il n'est pas mort, est toujours scandaleux.

L'homme ne peut s'éclairer par Dieu ; c'est par l'homme qu'on essaiera d'éclairer Dieu.

Le couple heureux qui se reconnaît dans l'amour défie l'univers et le temps ; il se suffit, il réalise l'absolu. (Le Deuxième sexe)

Quel homme peut prévoir les conséquences de ses actes ?

Il me semblait que la terre n'aurait pas été habitable si je n'avais eu personne à admirer.

Quand vraiment on ne veut plus aimer, on n'aime plus : mais on ne veut pas à volonté.

L'art est une tentative pour intégrer le mal.

La beauté se raconte encore moins que le bonheur.

La parole ne représente parfois qu'une manière, plus adroite que le silence, de se taire.

On ne meurt pas d'être né, ni d'avoir vécu, ni de vieillesse. On meurt de quelque chose.

Lorsqu'on prétend se jouer des salauds, en vérité on se compromet avec eux.

Il y a des femmes de talent : aucune n'a cette folie dans le talent qu'on appelle le génie.

Si seulement on pouvait être tout à fait pour, ou tout à fait contre !

L'humanité préfère à la vie des raisons de vivre.  (Le deuxième sexe)

Il m'était plus facile de penser un monde sans créateur qu'un créateur chargé de toutes les contradictions du monde.

Le bonheur : comme une raison que la vie se donne à elle-même.

Si l'on vit assez longtemps, on voit que toute victoire se transforme un jour en défaite.

Il y a des jours où Dieu est si loin qu'il semble absent.

Sans échec, pas de morale.  (Pour une morale de l'ambiguïté)

Ils se contentent de tuer le temps en attendant que le temps les tue.

On ne peut rien écrire dans l'indifférence. (Les Mandarins)

Une liberté qui ne s'emploie qu'à nier la liberté doit être niée.

La fatalité triomphe dès qu'on croit en elle.

Le présent n'est pas un passé en puissance, il est le moment du choix et de l'action.

La jeunesse n'aime pas les vaincus.  (Les Mandarins)

On ne naît pas femme : on le devient.

Un seul printemps dans l'année..., et dans la vie une seule jeunesse.  (Mémoires d'une jeune fille rangée)

Vivre, c'est vieillir, rien de plus.  (L'Invitée)

Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste.

L'esclave qui obéit choisit d'obéir.

Pensée de vaincus, pensée vaincue.  (Privilèges)

Je trouvais d'autant plus affreux de mourir que je ne voyais pas de raison de vivre.

L'homme sérieux est dangereux ; il est naturel qu'il se fasse tyran.

Un enfant, c'est un insurgé.

Aucune action ne peut se faire pour l'homme sans se faire aussitôt contre des hommes.

Nous savons que chaque homme est mortel, mais non que l'humanité doit mourir.  (Pyrrhus et Cinéas)

Quelques auteurs :
- Aristote
- Charles Baudelaire
- Alfred Capus
- Georges Duhamel

- Sacha Guitry

- Horace
- Joseph Joubert
- Alphonse Karr
- La Rochefoucauld
- François Mauriac
- Friedrich Nietzsche
- Arthur Rimbaud
- Jean-Paul Sartre
- Tacite

- Bernard Willems
Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Absolu
- Egalité
- Intellectuel
- Philosophie
- Politique

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia
- Agora

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK