|  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Jean Rostand
.
Jean ROSTAND    (1894 - 1977)
(+) Ouvrir la biographie

Qu'il faut donc aimer quelqu'un pour le préférer à son absence !  (Pensées d'un biologiste)

Le coeur ne mène pas si vite à l'absurde que la raison à l'odieux.  (Julien ou Une conscience)

De ce que rien n'est intelligible, il ne s'ensuit pas le droit de conjecturer l'absurde.  (Pensées d'un biologiste)

Etre adulte, c'est être seul.  (Pensées d'un biologiste)

Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Aimer une idée, c'est l'aimer un plus qu'on ne devrait.  (Carnet d'un biologiste)

La beauté, en art, n'est souvent que de la laideur matée.  (Pensées d'un biologiste)

On tue un homme, on est un assassin. On tue des millions d'hommes, on est un conquérant. On les tue tous, on est un dieu.  (Pensées d'un biologiste)

Pour ceux qui ont l'austérité trop facile, le devoir peut être dans le plaisir.  (Carnet d'un biologiste)

Il est affreux de voir revenir avec des couleurs d'avenir tout ce qu'on détestait dans le passé.  (Carnet d'un biologiste)

L'odieux de la mauvaise foi, c'est qu'elle finit par donner mauvaise conscience à la bonne foi.  (Carnet d'un biologiste)

Certitude, servitude.  (Carnet d'un biologiste)

On n'est pas vieux tant que l'on cherche.  (Carnet d'un biologiste)

Chaque fois que nous entendrons dire : de deux choses l'une, empressons-nous de penser que, de deux choses, c'est vraisemblablement une troisième.  (Esquisse d'une histoire de la biologie)

J'essaie de donner mauvaise conscience à mon désespoir.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Les injustes dédains nous poussent à briguer d'indignes estimes.  (Pensées d'un biologiste)

La faiblesse des démocraties, c'est qu'il leur faille, trop souvent, se renier pour survivre.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Dieu, ce dépotoir de nos rêves.  (Carnet d'un biologiste)

J'ai fini par acquérir durablement le sentiment de l'éphémère.  (Carnet d'un biologiste)

Il m'arrive de me demander si deux erreurs qui se combattent ne sont pas plus fécondes qu'une vérité qui régnât sans conteste.  (Pensées d'un biologiste)

L'homme, ce singe dénaturé.  (Pensées d'un biologiste)

Il est des écrivains si suspects qu'ils arriveraient à nous faire prendre des lanternes pour des vessies.  (Pensées d'un biologiste)

Je demande à un livre de créer en moi le besoin de ce qu'il m'apporte.  (Carnet d'un biologiste)

Ce que tu redoutes n'arrivera pas, il arrivera pire.  (Pensées d'un biologiste)

Un mensonge peut être moins mensonger qu'une vérité bien choisie.  (Pensées d'un biologiste)

Bon gré mal gré, l'on vit de ce que l'on nie.  (Pensées d'un biologiste)

Je me sens très optimiste quant à l'avenir du pessimisme.  (Carnet d'un biologiste)

Réfléchir, c'est déranger ses pensées.  (Pensées d'un biologiste)

Il est dans la tolérance un degré qui confine à l'injure.  (Pensées d'un biologiste)

Sortant de certaines bouches, la vérité elle-même a mauvaise odeur.  (Inquiétudes d'un biologiste)

La seule chose qu'on ne peut embellir sans qu'elle en périsse, c'est la vérité.  (Pensées d'un biologiste)

Ce qui ôte au vice un peu de sa dignité, c'est qu'il est toujours, par quelque endroit, le parasite de la vertu.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Deux époux doivent se garder de se quereller quand ils ne s'aiment plus assez pour les réconciliations.  (Pages d'un moraliste)

A ceux qui manquent d'opinion profonde, il est aisé de se choisir, à tout moment, la mieux accordée au réel.

La science fait de nous des dieux avant même que nous méritions d'être des hommes.

Ambition : une bulle de savon qui voudrait être un peu plus grosse au moment où elle crèvera.

La seule liberté que nous concède la vie, c'est de choisir nos remords.

Nous réservons notre indulgence aux vices qui ne nous tentent pas.  (Journal d'un caractère)

L'enfer, c'est quand tout sera parfait.

Je vois beaucoup de gens qui ont la maturité politique, j'en vois moins qui ont la maturité humaine.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Le fanatisme, toujours serviteur du faux. Même au service du vrai, il serait haïssable.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Pour frayer une sentier nouveau, il faut être capable de s'égarer.  (Inquiétudes d'un biologiste)

On gagne plus à avoir aimé qu'à avoir compris.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Le bonheur est moins absorbant que la plus petite des souffrances.  (Pages d'un moraliste)

Tout ce que nous pouvons pour nos enfants, c'est de bien choisir leur mère.  (Pensées d'un biologiste)

Il est odieux de défendre et risible de critiquer une société dont on profite.  (Pages d'un moraliste)

Le véritable travail, c'est de savoir attendre.  (Pages d'un moraliste)

Mieux vaut obéir sciemment à ses passions qu'avilir sa raison à les justifier.  (Pages d'un moraliste)

On peut choisir son régiment, mais partout il faut marcher au pas.  (Inquiétudes d'un biologiste)

L'écrivain souhaite des lecteur qui lui ressemblent et lui soient tout juste inférieurs : à son image, mais plus naïfs.  (De la vanité)

Ceux qui prétendent que l'injustice est inévitable oublient qu'elle ne l'est que parce que trop de gens leur ressemblent.  (Julien ou Une conscience)

Il suffit parfois d'aimer un peu moins ce qu'on aime pour éviter de le haïr.  (Deux angoisses)

Il y a des chefs-d'oeuvre si fastidieux qu'on admire qu'il se soit trouvé quelqu'un pour les écrire.  (Pensées d'un biologiste)

Il est plus facile de mourir pour ce qu'on croit que d'y croire un peu moins.  (Pensées d'un biologiste)

Un ami, c'est quelqu'un qui a plus de crédit que personne quand il dit du mal de nous.  (Journal d'un caractère)

On ment dès qu'on élève la voix.  (Pages d'un moraliste)

C'est encore croire en soi que de douter de soi.  (De la vanité)

Qui ne demande rien, c'est qu'il attend tout.  (Pages d'un moraliste)

Qui ne s'élève contre toutes les guerres ne s'élèvera jamais contre aucune.  (Pages d'un moraliste)

Ce n'est pas le goût du luxe qui est condamnable, mais le sentiment d'y avoir droit.  (De la vanité)

Le génie artistique peut consister à faire accepter l'inacceptable.  (Carnet d'un biologiste)

Tant qu'on entend gémir la liberté, c'est qu'on n'a pas trop à s'alarmer pour elle.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Nous nous sentons haussé par la louange, d'aussi bas qu'elle vienne.  (De la vanité)

Il ne faut pas oublier que le premier devoir, dans le mariage, est de se faire pardonner d'être là.  (Pages d'un moraliste)

Plus on aime, plus on aurait besoin d'être celui des deux qui aime le moins.  (Pages d'un moraliste)

On ne peut jamais se reposer sur l'amour - et c'est pourtant sur lui que tout repose.  (Carnet d'un biologiste)

Le coeur réclame une femme ; les sens plusieurs ; l'orgueil toutes.  (Pages d'un moraliste)

L'homme est devenu trop puissant pour se permettre de jouer avec le mal. L'excès de sa force le condamne à la vertu.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Avoir l'esprit ouvert n'est pas l'avoir béant à toutes les sottises.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Un bon mariage serait celui où l'on oublierait, le jour, qu'on est amants, la nuit, qu'on est époux.  (Pages d'un moraliste)

Moins on croit en Dieu, plus on comprend que d'autres y croient.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Tant qu'il y aura des dictatures, je n'aurai pas le coeur à critiquer une démocratie.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Le masculin est mêlé de féminité, le féminin est pur.  (Inquiétudes d'un biologiste)

Tous les espoirs sont permis à l'homme, même celui de disparaître.  (Pensées d'un biologiste)

Il n'y a pas de bonheur intelligent.  (Pensées d'un biologiste)

Quelques auteurs :
- Woody Allen
- Honoré de Balzac
- Chamfort
- Alexandre Dirikenne
- Sacha Guitry
- Michel Houellebecq
- Joseph Joubert
- La Rochefoucauld
- Montherlant
- Platon
- Ernest Renan
- Aurélien Scholl
- Talleyrand
- Vauvenargues

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Absence
- Coeur
- Idées
- Passé
- Vérité

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia
- Académie française

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK