Share  

 

   
   

 

 |  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Jean Dutourd
.
Jean DUTOURD    (1920 - )
(+) Ouvrir la biographie

Tout usage finit par se changer en abus. (Le Fond et la forme)

Se calomnier soi-même est la grande tentation des âmes nobles. (L'Ame sensible)

Où finit la paresse, où commence la contemplation ?  (Doucin)

Un dupe, c'est un homme trompé, bien sûr, mais non pas tant trompé par les autres que par lui-même.  (Les Dupes)

Les parents d'aujourd'hui veulent être aimés de leurs enfants. Cette erreur les entraîne à toutes sortes de faiblesses et de facilités.  (Le Fond et la forme)

Les impatients arrivent toujours trop tard.  (Le Fond et la forme)

On ne comprend guère le mot jeunesse avant trente ans.  (L'Ame sensible)

Les gens qui se plaignent constamment vivent leurs malheurs deux fois. D'où leur humeur chagrine.  (Dutouriana)

Démission des parents : action qui consiste à donner beaucoup d'argent de poche et très peu de gifles.  (L'Ecole des jocrisses)

Les femmes ne couchent pas avec des hommes, mais avec des abstractions : le pouvoir, la renommée, l'argent, la mode,...  (Dutouriana)

Les voyages, comme les belles femmes, sont faits pour les hommes sans imagination.  (Dutouriana)

Dialogue de couple. Elle : Je me sens si seule !... Lui : Moi, pas assez.  (Dutouriana)

Mourir, pour un jeune homme, c'est lui voler son avenir ; pour un vieillard, lui voler son passé.  (Dutouriana)

Il est plus facile d'être malheureux du malheur d'autrui qu'heureux de son bonheur.

Les petits cadeaux du destin entretiennent l'amitié avec soi-même.  (Dutouriana)

Le destin déplorable des jeunes dans le vent est de finir dans la peau de vieillards enrhumés.

Faire parler un homme politique de ses projets et son programme, c'est comme demander à un garçon de restaurant si le menu est bon.

L'exactitude est la politesse des montres.

On n'aime pas son ennemi, mais on le respecte.  (Dutouriana)

Dans les situations désespérées, la seule sagesse est l'optimisme aveugle.  (Dutouriana)

Le monde ne plie jamais devant les volontés individuelles.  (Le Mauvais esprit)

Etre bon, c'est être libre. Etre méchant, c'est être esclave.  (Dutouriana)

La mission de l'écrivain, c'est de troubler les agonies.  (L'Ecole des jocrisses)

Les angoisses métaphysiques sont une grande ressource pour les ratés.  (Les Horreurs de l'amour)

On ne brûle plus les sorcières, ni même les livres, mais on brûle toujours les idées.  (Dutouriana)

Parents : individus falots dont la fonction consiste à engendrer des étudiants.  (L'Ecole des jocrisses)

Le malheur des gens qui ont beaucoup menti est que personne ne les croit lorsqu'ils disent la vérité.  (Mascareigne)

Les crimes deviennent vraiment abominables quand on en est réduit à plaindre les assassins.  (Les Horreurs de l'amour)

Les idées sont comme les femmes. Si on ne les lève pas quand elles passent, on les perd de vue.  (Dutouriana)

La seule chose dont on soit sûr, en ce qui concerne l'avenir, c'est qu'il n'est jamais conforme à nos prévisions.  (Mascareigne)

Quelques auteurs :
- Alphonse Allais
- Louis Aragon
- Christian Bobin
- Alexandre Dirikenne
- Anatole France
- Jean Guéhenno
- Edouard Herriot
- Joseph Joubert
- La Rochefoucauld
- Maupassant
- Blaise Pascal
- Arthur Rimbaud

- George B. Shaw

- Tocqueville
- Voltaire

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Abus
- Enfants
- Liberté
- Paresse
- Voyage

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia
- Académie française

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK